Historique

BREF HISTORIQUE DE L’OC BUKAVU DAWA  (BUDA)

La création de L’OMNI-SPORTS CLUB BUKAVU DAWA anciennement Football Club BUSHI, ensuite Football Club ESPOIR et puis Football Club BUKAVU DAWA et en fin OMINISPOTRS CLUB BUKAVU DAWA remonte à l’année 1950.

C’est en effet en ce moment-là qu’un groupe d’intellectuels BASHI tels Messieurs CHYROMOD Etienne, RUGEMANIZI Paul, BAGULA Barthélemy, BUHENDWA Jean Chrysostome, RUDAHINDWA Edmond, KASHEMWA Marc, NKUBIRI Philippe et autres prirent l’initiative de constituer une équipe de Football

«amateurs». Auparavant un noyau informel se réunissait sous la conduite de Monsieur MUKUNDU Antoine sans statuts. Quelques équipes à base tribale ou professionnelle existaient déjà à Bukavu notamment le football club UNERGA pour les BAREGA actuel MUUNGANO), le F.C ALBERTA qui regroupait les ressortissants d’Albertville et tous les KATANGAS, le F.C ALEOKI pour les originaires de Léopoldville le FC MANIEMA pour les ressortissants du Maniema et autres ESPEA, ASBEKI ainsi que le F.C STELLA pour les employés autochtones du collège Notre Dame de la Victoire fondé par le Frère PROUVE ; le FC AICO pour les infirmiers du Congo, le F.C KIVU EXCELSIOR « K.EF.C » pour les Bukaviens cosmopolite fondé par le Révérend Père Gérard DE GEETER de la congrégation des Pères Blancs(Missionnaires d’Afrique actuellement) et C’est le même Père DE GEETER qui fonda l’A.CS.LK (Association des Clubs Sportifs Indigènes du Kivu) devenue A.F.BUK( Association de Football de Bukavu).

Dans pareil environnement les fondateurs de l’équipe furent embarrassés pour le choix du nom et optèrent finalement pour le nom de F.C BUSHI qui suivant son étymologie «SHI », devait regrouper les BASHI Les BAHAVU), les BAVIRA, les BAFULERO et les BAHUNDE. Ce choix se fondait sur l’importance démographie d’une part et sur les q qualités et quantité de son groupe intellectuel d’une autre part.

Durant toute l’année 1950, le président CHYROMOD avec le concours du Frère PROUVE entraîna son équipe au terrain du collège Notre Dame de la Victoire (Actuellement Collège Alfajiri).

En 1951, le FC BUSHI fut agrée par Décision N” 36/21 du 21 février de Monsieur le Commissaire de District et s’affilia en 2emr division de l’A.C.S.I.K avec une équipe de base composée des joueurs: MUBALAMA Balthazar comme capitaine KASHWANTALE Alphonse, RUBUGA Albert, KABONEZA Jean, KAFUKA Cyprien, MUTUNGA Marc, NKURU Casimir, KAMBAZA Ladislas, ZIRHALIBWA Hilaire, NAKAZIBA Germain, KATF.RHA Daniel ,GARHAGALWA fidèle et autres.

En 1954, le président CIIYROMOD frappé d’une mesure de suspension par suite d’incidents au stade, fut remplacé par Monsieur par RUGEMANINZI Paul qui céda le flambeau à Monsieur BUHENDWA Jean Chrysostome en 1956.

En 1957, le recrutement d’éléments jeunes dont KALUNGWE Athanase, NVANAMIRIHYO Christophe « VANKERE » Muhanzi Joachim, KAHOGOZO Charles et autres permit au F.C BUSHI d’obtenir le titre de champion de la 2 division, titre qui lui donna accès en division d’honneur.

Pour la saison 1958, l’équipe se renforça d’avantage pour défendre sa place en division d’honneur où le F.C  KIVU-EXCELSIOR régnait sans partage. Des nouveaux joueurs élèves internes des écoles secondaires de Nyangezi et du collège St Paul (Kitumaini actuellement) furent leur entrée. Ce sont Ferdinand IRENGE, Prosper MUSHOBEKWA « Dr Mabise », BIRINDWA Faustin, MUHANZI Martin, MARHEGANE Jean « Excellent ».                                                                                                                   Cette même année le capitaine MUBALAMA Balthazar et avec lui, les 3/4 de ses coéquipiers de la première génération prirent leur retraite. C’est le joueur KALUNGWE Athanase qui lui succéda aux fonctions de capitaine.

En 1959, les joueurs BIGC6HI Philipe et BAGUMA Côme venant de l’école secondaire de Kabare intègrent à leur tour l’équipe.

Comme tous les secteurs de la vie nationale au Congo, le F.C BUSHI n’échappa pas à la désorganisation issue des événements politiques de 1960 -1961 d’une manière particulière, le niveau de son staff . Le comité provisoire présidé par Monsieur RUBUYE Marcel faillit à sa mission. Cela révolta joueurs et membres fanatiques du Club. Un groupe des jeunes soucieux de l’avenir du club, prit le devant et écarta le comité RUBUYE dernière direction composée des anciens d’avant 1958. Ce groupe composé de Messieurs NSHOMBO Joseph, MWEZE Gilbert, Ferdinand IRENGE, Prosper MUSHOBEKWA, Eugène NYARIUHUNDW A, MUGOMOKA Laurent et KIZUNGU Etienne, restructura le club pour le rendre accessible à tout sportif quelle que soit l’origine. Les statuts furent modifiés et un règlement d’ordre intérieur fut établi Le club fut débaptisé et prit le nom de F.C BUSHI -ESPOIR qui deviendra F.C ESPOIR tout court après une légère modification des statuts en 1965. L’ancienne couleur noire-jaune céda place au NOIR -BLANC qui symbolise les membres et joueurs noirs et blancs qui font désormais bon ménage. Comme emblème « LES VACHES dans les champs » symbolise les richesses du Kivu province à vocation agro pastorale. Un comité provisoire fut installé pour la saison 1962 composé de Messieurs MWEZE Gilbert, Président, Joseph NSHOMBO V/président, Ferdinand IRENGE secrétaire , MUGOMOKA Laurent trésorier , KIZUNGU Etienne trésorier Adjoint, Eugène NYAMUNDWA joueur – Entraineur et Prosper MUSHOBEKWA capitaine. L’équipe, elle fut renforcée par Joseph BUHENDWA BWA Mushaba, AMDALA André, Fraterne MUSHOBEKWA, MARHEGANE François « Lubaka » et MISUBA Alphonse. Grâce à la reforme ci-dessus, le F.C BUSHI ESPOIR décrocha son premier titre de champion en division d’Honneur 1961

De 1963 à 1968 l’Assemblée générale confia la présidence de l’équipe monsieur Ferdinand IRENGE. Avec la montée de juniors Pascal KASHEMWA dit « BAZOOKA », MUSHAGALUSA Gérard dit « KATUMBA », LUKAMA Alfred et de ses nouveaux recrus SODA Abedi dit «MERMANS », BASHIZI Déo « Mwalimu Gervais BAHARANYI « de la Belgique », Georges MAERTENS dit « Buhendwa » Belge employé à la Pharrnakina), Joseph Castels (Belge employé à Air Congo), SUMAILI, Joseph RAINIZANA-KOLONA « Omela », Marcel DELHEZ (Belge prof à l’ETPO), l’équipe réalisa des performances remarquables en battant la redoutable formation « UNION PANDA de Jadothville par deux buts à un(2-1 ) alors que cette dernière venait de ridiculiser l’équipe Bralima championne de Bukavu 1964 par un score de dix buts à Zéro  (10-0). Cette même année , le comité IRENGE désigna conformément aux statuts, le tout premier comité d’honneur composé de Messieurs Karl-Heinz SCHNEIDER Président ZAGABE Nyamulindulu let Vice-Président d’honneur, Robert MKITATIA 2ième Vice-président d’honneur ; NSIBULA Etienne membre d’ honneur, responsable de la section F.0 ESPOIR à Goma.

En 1965 et 19661 le F.C ESPOIR fut de nouveau champion de Bukavu et du Kivu après avoir éliminé le F.C DARING (VIRUNGA) de Goma. L’année 1965 fut également marquée par deux matches amicaux sans succès contre le F.C ST ELOI (LUPOPO) et le F.C ANGLEBERT (MAZEMBE) à Lubumbashi (Élisabethville) D’autres sorties amicales avec succès au Rwanda et au Burundi furent du F.C ESPOIR une grande équipe de la région de grands lacs.

Il est important de signaler que les saisons 1965,1966 et 1967 furent brillantes pour le F.C ESPOIR grâce à l’homogénéité des joueurs Prosper MUSHOBEKWA, KASAZI  Dominique, KASHEMWA Pascal, SODA Abedi, MUSHAGALUSA Gérard, AMDALA André, DELHEZ Marcel, NZIRIRANE Gérard « petit fiera », SUMBU Éric et MULUEME jean-Hoppy tous deux de Kinshasa ; DIANGO Pascal de Lubumbashi, sous l’encadrement de Monsieur Réné VANDENBROELE entraîneur Belge Professeur à l’Athénée d’Ibanda et avec le concours très appréciable d’un autre sujet belge, professeur également à l’Athénée d’Ibanda Monsieur Fernand JIHOUL au poste de 1″ Vice-Président du comité IRENGE. Les Bukaviens de cette époque se souviennent encore de l’équipe sportive ci-dessus qui pendant trois saisons monopolisa le football Kivutien.

Le déclin succéda. toujours à l’apogée, le F.C ESPOIR n’a pas fait d’exception. La saison 1968 fut difficile pour l’équipe, la guerre de Jean SCHRAMME, en Juillet 1967 ayant dispersé tous les joueurs expatriés et congolais non originaires du Kivu. Le club déplora d’ailleurs l’assassinat crapulé de son 21 vice-président d’honneur Monsieur Robert MATTATIA. par des hommes en uniforme militaire. Il a fallu quatre ans pour reconstituer une équipe de nouveau.

Muungano, Jules MITIMA, transfuge de K.E.F.C ; MONGELO Ambroise, FERUZI Valentin et YESHUA II tous trois transfuges du F.C VIRUNGA de Goma, KAKESE Théodore, MULIRI Édouard, Prosper BIREMBANO transfuge de F.C IRSAC LIF0FA dit « Sentiment » transfuge du F.C. Malekesa de Kisangani, Gerold STOCKER (Allemand employé à PHA’RMAKINA).                                                              Pour des raisons professionnelles, Monsieur  IRENGE céda la présidence en 1969 à Monsieur MBAYU François mais il demeura Vice Présidant pendant trois ans à la demande motivée du Président MBAYU.                                                              En 1970 pour se conformer aux exigences du régime MOBUTU, le club ESPOIR changea de nouveau son nom pour celui de F.C BUKAVU -DAWA, nom proposé par le Président d’honneur Monsieur K.H SCHNEIDER dont la société PHARMAKINA venait d’accepter la tutelle de l’équipe telle que le comité avait sollicité en 1965. DAWA signifia médicament « La quinine» produite par le sponsor et non fétiches comme l’insinuaient les adversaires sportifs de BUDA.

L’année 1973 fut marquée par l’automatisme des jeunes qui pendant près de trois ans, préparaient le retour de BUDA aux commandes sous l’encadrement du Frère Mariste Eugène UTERA, les enfants terribles : Célestin CHISHIBANJI, Emmanuel SANGINGA, Venant ZAGABE, MUKANYA Henri, NGUNZA Mwenga, Louis CHIKA, jean- jean KIZUNGU, Jean- Jean RWIMA, Jean -Jean KATABANA , Idelphonse KATABANA, MULUVIA Antoine, PALUKU Raymond dit Cassius , NDAGANO Lathy, Pronto MUCHIKI, NZIRIRANE Zoos avec le soutien des rescapés de la génération 1965 -1966 : Dominique KASAZ1, Gérard NZIRANE et autres furent de BUKAVU -DAWA le triple champion de Bukavu et du Kivu en 1974, 1975 et 1976. Trois saisons et trois présidents à la tête du club Messieurs LUHINZO Venant, Prosper MUSHOBEKWA et KULIMUSHI Christophe Cette instabilité des dirigeants n’avait heureusement pas affecté la bonne marche de l’équipe. Mais l’Assemblée générale craignant que la situation ne se dégrade fut de nouveau appel à Monsieur IRENGE pour conduire l’équipe au championnat national que BUDA perdra en demi final contre le F.C Tshinkunku par goal average après

les matches de 3 à 0 pour Tshinkunku et de 4 à 1 pour BUDA au stade du 20 mai à Kinshasa 1977.

Je ne peux clore ce bref historique de l’Omni Club BUKAVU -DAWA sans demander à notre postérité de rendre un hommage mérité même à titre posthume à certains membres et joueurs qui avaient marqué d’une pierre blanche la vie du club de 1951 à 1978 :

  1. Feu Monsieur CHYROMOND Etienne, président fondateur de l’équipe ;
  2. Feu Monsieur Edmond RUDAHINDWA, Président d’honneur 1961 -1963: plusieurs équipements complets pour l’équipe et des interventions financières consistantes ;
  3. Feu Monsieur Karl -Heinz SCH1INEIDER : Président d’honneur 1964 à 1980 ; plusieurs équipements complets pour l’équipe, interventions financières, embauche de plusieurs joueurs, accompagnement physique et moral au championnat national à Goma ; dans les matches amicaux et aussi aux séances d’entrainements ; frais de voyage et de séjour en Allemagne pour le mondial 1974 de la délégation de BUDA composée de messieurs IRENGE et KASAZI ;
  4. Feu Monsieur Robert MATTATIA Vice-président d’honneur 1964-1967 pour plusieurs interventions financières, embauches des membres du club accompagnement physique et moral de l’équipe dans les matches aux stades de Bukavu ;
  5. Feu Joseph BUHENDWA BWA Mushaba : joueur de l’équipe 1961 – 1965 ; 2ieme vice-président d’honneur 1975 à 1985, responsable de la section BUDA à Kinshasa ; nombreux équipements complets à l’équipement et interventions financières consistantes ; accompagnement physique et moral ;
  6. Monsieur Ferdinand JIHOUL : 1er Vice-président au comité directeur 1964 – 1966 accompagnement physique et moral de l’équipe dans les matches a Bukavu et Goma, cotisations annuelles régulières et don d’un jet de vareuses ;
  7. Monsieur Réné VANDENBROELE : entraineur amateur 1964-1966 ; on se rappellera que c’est lui qui a introduit l’ancien système brésilien « le 4-2-4 » dans BUDA et finalement imité par d’autres équipes de Bukavu cotisations annuelles régulières ;
  8. Révérend frère Eugene UTERA : entraineur 1972 – 1980 encadrement de l’équipe toujours disponible surtout lors de l’internement à Nyangezi ;
  9. Monsieur Célestin CHISHIBANJI joueurs puis capitaine 1969 a 1987. Il a été le grand buteur et de ce fait le plus populaire de la ville de Bukavu. Il a prouvé ses qualités sur les stades de Goma, de Kisangani et de Kinshasa. Cela lui a valu la convoitise du F.C MALEKESA et de L’A.S VITA ou il fut transféré pour le reste de sa carrière footballistique ;
  10. Monsieur Jules MITIMA : pour avoir été joueur 1968 – 1972 et puis président du club en 1995 sans doute nombreux sacrifices financières personnels comme tous ceux qui ont eu à présider l’équipe ;
  11. Monsieur Prosper MUSHOBEKWA : Joueur 1958 – 1961 joueur capitaine 1963 – 1972 ; président du club en 1975 : nombres sacrifices financières personnels pour le club et disponibilité permanente dans toute la vie du club jusqu’à sa retraite en 1980 membre du groupe de réforme de 1961. Lui comme moi-même, la devise était l’équipe avant tout le reste après ;
  12. Monsieur Ferdinand IRENGE : Il est certes difficile de parler de soi-même. Qu’il me soit néanmoins permis de dire ce que j’ai été dans le club : joueur 1958 – 1961, membre du groupe de reforme de 1961, secrétaire 1962 président……j’avais même donné mon bus, celui des Ets IRENGE « TB »pour les déplacements des joueurs pendant des matches ou des internements en dehors de la ville. Grace aux relations personnelles, avoir drainé de nombreux expatriés blancs dans le club, les uns comme joueur et d’autres comme grands membres d’honneurs soutenant à fond l’équipe morale et physiquement et matériellement. Ces expatriés, en plus de ceux déjà cités dans les pages précédentes sont Monsieur SOUAMIS alors Directeur gérant de hôtel Métropole, plusieurs réunions à son hôtel et des interventions financières, ponctuelles et remarquables ;Monsieur VIVONA alors employé à la Regideso; Monsieur BERARD directeur de Plantation Ngowalanga (Walungu), Monsieur Obvier consul de Belgique « 1964 -1967 », Dr COENE Médecin l’hôpital général de Bukavu, Dr SCEBERA médecin privé à Bukavu, MAC FARLAINE Vice Consul des États-Unis 1963 -1965 ,Monsieur CROY, directeur Air- Congo 1%3 -1965, Messieurs BAER et ZEDKA employés à la Pharmakina Bukavu.
  13. Monsieur François MBAYU pour avoir dirigé avec courage pendant la période difficile de 1969 à 1973. Comme les autres président, il a consenti de nombreux sacrifices financiers et il s’était beaucoup investi dans le recrutement des joueurs en provenance de Goma ;
  14. Monsieur Kawa supporters 1970 1974,on le voyait à l’œuvre lors de matches en stade de Kadutu ;
  15. Les braves et infatigables secrétaires et trésoriers : MUGONOKA Laurent KIZUNGU Etienne qui est allé jusqu’à la présidence du club vers les années 1990, MISUMBA Alphonse, MALERE Joseph, MUTWEDU Valérien, MWEZE MWEZA Paul, LUFIMBO Michel et autres.
  16. Marna KAKO: cette brave dame qui nous tenait compagnie dans nos matches au stade et qui avait subi les affres de la barbarie des fanatiques de MUUNGANO alors qu’elle était grosse presque à terme, elle fut molestée sans aménagement en 1971.Le boulot difficile pour l’équipe c’était à elle : nettoyer les vareuses, culottes et bottines après les matches. Tout Bukavu sait à quoi cela ressemble en période pluvieuse. Elle l’a fait longtemps avec amour pour l’équipe de même que la cuisine pour les joueurs chaque fois qu’ils étaient internés en ville pour préparer des matches d’importance;
  17. Monsieur MELI Paul : supporters 1968 -1972 à Bukavu Rentré dans son fief natal à KISANGANI en 1973 on l’a retrouvé dans sa boutique porta l’enseigne « BUKAVU -DAWA ». Il n’a cessé d’encadrer l’équipe BUDA chaque fois qu’on jouait en championnat national ou en matches amicaux à Kisangani.

L’on se demandera pourquoi ce bref historique ne fait pas l’éloge de certains membres d’honneur ou de (comité directeur alors qu’aux yeux du public et des simples fanatiques, ces membres-là ont fait parlé d’eux pour cette période allant de 1964 à 1985. La raison est simple pour nous qui avons vécu la vie du club au jour le jour cette période; certains de ces membres sont venus au club pour leurs intérêts personnels : pour se faire un nom. Ils ont sans doute fait des interventions financières remises par eux-mêmes aux joueurs de leurs choix soit parce qu’un joueur avait marqué un but au cours du match ou parce que le jouer le courtisait individuellement. Jamais la caisse ou le compte bancaire du club n’avaient enregistré le moindre centime de cotisation de leur part Ils n’ont fourni aucun jet d’équipement au club. Leur façon d’agir avait d’ailleurs créé un malaise au sein de l’équipe. Certains joueurs gardaient le ballon au lieu de faire la passe à un coéquipier bien placé pour qu’il ne marque et que ce soit lui qui reçoive de l’argent du membre X ou Y après le match. Des interventions ponctuelles, ils en ont fait pour les joueurs qu’ils fanatisaient et cela rendait la tâche difficile au comité directeur qui ne devait pas traiter différemment les joueurs de la même équipe.

Pour la première partie de te bref historique 1950 -1957, tous les renseignements m’avaient été livrés par le premier Président du Club feu Monsieur CHYROMOD Etienne alors vivant en 1980. La deuxième partie 1958 -1971, je l’ai vécu jour pour jour.

A tous ceux qui s’intéressent à la vie du club et qui liront ces deux premières parties de son historique, je sollicite leurs indulgences pour toutes les lacunes qu’ils y relèveraient

Enfin, la suite de l’évolution de BUDA, je ne peux plus rien raconter, ma bande à mémoire ayant été effacée par une amnésie qui m’avait terrassé au cours d’une Assemblée générale de BUIM au stade de Kadutu où de nouveau j’avais été requis pour concilier les vues des joueurs opposées à celles du comité directeur de l’époque 1987. C’est ainsi que je ne suis plus en mesure de préciser l’année de mon dernier mandat à la tête du club qui se situerait entre 1980 et 1987.

Fait à Bukavu, le 01 février 2009

Ferdinand IRENGE Président honoraire